top of page
  • Photo du rédacteurCharles

Quelle est l'origine de la Fête des mères ?

Sommaire



La Fête des mères représente une journée spéciale, dédiée à célébrer et honorer nos mamans pour leur amour inconditionnel et tout ce qu'elles accomplissent pour nous. Mais vous êtes-vous déjà interrogé sur les racines de cette tradition et sur son évolution au fil des siècles ?


À travers cet article, plongez dans l'histoire fascinante et les origines profondes de la Fête des mères, parcourant le temps depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine.


Il est intéressant de noter que la Fête des mères ne se manifeste pas de la même manière à travers le globe. Les pays célèbrent cette fête selon différentes dates, en s'appuyant sur des symboles et des coutumes qui leur sont propres.


Toutefois, le fil conducteur universel reste l'aspiration commune à rendre hommage à celles qui nous ont mis au monde, qui ont guidé nos premiers pas et qui nous entourent d'une affection sans faille. Quelle est l'origine de la Fête des mères ? Comment cette célébration a-t-elle vu le jour ? Pourquoi jouit-elle d'une telle popularité globalement ? C'est ce que nous allons élucider dans les prochaines lignes de cet article.


L'éveil des célébrations : des origines antiques à la modernité


La Fête des mères n'est pas une invention récente. Elle puise ses racines dans les civilisations antiques qui rendaient déjà hommage à la maternité sous différentes formes.


Célébrations dans la Grèce antique en l'honneur de Rhéa


Dans la Grèce antique, on célébrait au printemps la déesse Rhéa, considérée comme la mère de tous les dieux, notamment de Zeus. Ces cérémonies, appelées Thesmophories, étaient réservées aux femmes mariées qui se réunissaient pour honorer la fertilité et la maternité.


Elles offraient des gâteaux, des fruits et des animaux en sacrifice à la déesse, et participaient à des rites de purification et de renouvellement.


Les Matronalia de Rome : dévotion et honneur aux mères


À Rome, on fêtait les matrones, c'est-à-dire les femmes mariées et mères de famille, le 1er mars lors des Matronalia. Cette fête était dédiée à Junon, la déesse protectrice du mariage et de la maternité.


Les maris offraient des cadeaux à leurs épouses, et les enfants leur faisaient des poèmes. Les esclaves avaient le droit de se reposer et de participer aux festivités. Les matrones se rendaient au temple de Junon, où elles déposaient des fleurs et des offrandes.


La Christianisation des célébrations maternelles


Avec le christianisme, les célébrations païennes de la maternité sont progressivement remplacées par le culte de la Vierge Marie, la mère de Jésus. Au Moyen Âge, l'Église instaure une fête en l'honneur de Marie le 15 août, jour de l'Assomption. Cette fête devient aussi l'occasion de rendre hommage à toutes les mères chrétiennes.


Au XVIIe siècle, les Anglais créent le Mothering Sunday, un dimanche du Carême où les fidèles se rendent à l'église-mère de leur paroisse et offrent des gâteaux à leur mère.


Aspect historique et social : évolution à travers les âges


La Fête des mères n'est pas uniquement une question de tradition ou d'échanges commerciaux. Elle incarne également les enjeux historiques et sociaux qui ont influencé sa naissance et son développement à travers les différentes cultures mondiales.


La proclamation de Julia Ward Howe aux Etats-Unis


En 1870, Julia Ward Howe, poétesse et militante féministe américaine, fait un appel vibrant aux mères de la planète pour qu'elles s'allient contre les fléaux de la guerre et se prononcent en faveur de la paix. Elle propose l'instauration d'une journée internationale des mères, envisagée le 2 juin de chaque année.


Cette proposition, malgré son faible écho initial, sert de catalyseur à d'autres mouvements pacifistes et humanitaires.


Le Mother's Day : l'officialisation aux USA


En 1908, Anna Jarvis, institutrice américaine, rend hommage à sa mère disparue, engagée dans la lutte pour une journée dédiée aux mères. Elle entame par la suite une campagne nationale pour que cet hommage devienne une reconnaissance officielle.


En 1914, le président Woodrow Wilson ratifie une proclamation qui établit le deuxième dimanche de mai comme le Mother's Day, une célébration nationale en l'honneur des mères.


La France, de Napoléon à Pétain : l'institutionnalisation


En France, dès les prémices du XIXe siècle, Napoléon soulève l'idée d'une fête destinée aux mères de familles nombreuses, dans le but de les récompenser.


Toutefois, ce n'est qu'au début du XXe siècle que des actions concrètes se manifestent, grâce notamment aux efforts des mouvements natalistes et des associations familiales. En 1920, une journée nationale des mères de familles nombreuses est instaurée et fixée au 25 mai.


En 1941, sous le régime de Vichy, la Fête des mères est créée et célébrée le dernier dimanche de mai, s'inscrivant dans une politique nataliste et familiale promue par le gouvernement. La loi de 1950 vient officialiser la Fête des mères, lui donnant un statut civil et laïque.


Quelle est l'origine de la Fête des mères dans le monde : une diversité de traditions


La Fête des mères n'est pas célébrée de la même façon ni à la même date dans tous les pays du monde. Elle reflète la diversité des cultures, des religions et des histoires qui ont façonné les relations entre les mères et leurs enfants.


Variations des dates et significations selon les pays


La date de la Fête des mères varie selon les pays, mais elle est souvent liée au printemps, symbole de la vie et de la fécondité. Ainsi, dans de nombreux pays, elle a lieu en mai, comme aux États-Unis, en Allemagne, en Italie ou en Chine.


Dans d'autres pays, elle est fixée à une date précise, comme le 8 mars, journée internationale des femmes, en Albanie, en Bulgarie ou en Russie, ou le 10 mai, au Mexique, en Arabie Saoudite ou en Inde. Certains pays ont choisi une date en lien avec leur histoire ou leur religion, comme le 15 août, jour de l'Assomption, en Belgique, au Costa Rica ou en France (avant 1950), ou le 22 décembre, jour de l'anniversaire de la mère du prophète Mahomet, en Indonésie.


L'influence des guerres mondiales sur son universalité


La Fête des mères a connu un essor mondial après les deux guerres mondiales, qui ont mis en valeur le rôle des mères dans la société et dans la famille. Elles ont dû assurer la survie et l'éducation de leurs enfants, tout en participant à l'effort de guerre. Elles ont aussi subi les conséquences des conflits, comme la perte de leurs maris, de leurs fils ou de leurs frères.


La Fête des mères est alors devenue un moyen de rendre hommage à leur courage, à leur sacrifice et à leur amour. Elle a aussi été encouragée par les gouvernements, qui y ont vu un moyen de promouvoir la natalité et la reconstruction nationale. Ainsi, la Fête des mères a été adoptée par de nombreux pays, comme le Japon, le Canada, le Brésil ou la Suisse.


Entre tradition et modernité : la perpétuation des célébrations


Aujourd'hui, la Fête des mères est une occasion de témoigner de l'affection et de la reconnaissance à sa mère, qu'elle soit biologique, adoptive ou de cœur. Elle se traduit souvent par des cadeaux, des fleurs, des gâteaux ou des cartes, qui sont parfois confectionnés par les enfants eux-mêmes.


Elle est aussi l'opportunité de passer du temps en famille, de partager un repas ou une sortie. Elle est cependant parfois critiquée pour son aspect commercial ou pour son manque de sensibilité envers les personnes qui n'ont pas de mère ou qui ont une relation difficile avec elle.


Certains préfèrent donc célébrer leur mère à leur façon, ou à d'autres moments de l'année, sans se soucier du calendrier officiel.


De la commémoration à la commercialisation


La Fête des mères est aujourd'hui considérée comme une des célébrations les plus populaires et les plus rentables pour le commerce. Cependant, cette facette commerciale est souvent l'objet de critiques et de controverses. Comment cette célébration, initialement symbolique, est-elle devenue une importante opération marketing ?


Quel est l'impact des médias et du marketing sur notre façon de célébrer les mamans ?


Critiques et acceptations : entre symbolisme et consumérisme


Nombreux sont ceux qui perçoivent la Fête des mères avant tout comme un événement commercial, profitant principalement aux fleuristes, bijoutiers, parfumeurs et chocolatiers. Selon une étude menée en 2020, les Français dépensent en moyenne 53 euros pour un cadeau de Fête des mères. Cette marchandisation de l'amour maternel est critiquée par certains, qui jugent que cette fête devrait conserver un caractère plus authentique, plus personnel et plus original.


Toutefois, d'autres acceptent cette réalité commerciale, y voyant une occasion de faire plaisir à leur mère tout en soutenant les commerces locaux.


Ils estiment que la Fête des mères demeure un symbole fort, qui mérite d'être célébré, y compris par des cadeaux.


L'impact des médias et du marketing sur la célébration


La Fête des mères est également modelée par les médias et le marketing, qui diffusent des images, messages et idées sur les manières de célébrer les mères. Les campagnes publicitaires, articles de presse, émissions de télévision, réseaux sociaux, blogs et influenceurs jouent un rôle clé dans la promotion de cette fête et dans la création de tendances.


Ces influences médiatiques proposent des idées de cadeaux, conseils, astuces, témoignages, anecdotes, jeux, concours, bons plans et réductions, stimulant ainsi les ventes mais aussi renforçant les liens entre mères et enfants. Ils ont le pouvoir de susciter émotions, rires, larmes, nostalgie, gratitude et fierté.


Conclusion


La Fête des mères est une célébration riche de traditions et de symboles, reflet poignant de la profondeur et de la complexité des liens unissant les mères à leurs enfants. Cette fête a su traverser les âges, adoptant les couleurs culturelles des diverses sociétés à travers les époques, les continents, tout en s'adaptant aux contextes historiques et sociaux de chaque époque. Aujourd'hui, elle est honorée dans des contrées nombreuses et variées du globe, chacune apportant sa propre interprétation à travers différentes dates, traditions, et significations.


Devenue également une occasion commerciale, elle fait l'objet de critiques, mais aussi d'engouement. Indépendamment des opinions sur son aspect mercantile, la Fête des mères demeure avant tout une opportunité d'exprimer à votre mère votre amour, de lui offrir un présent, de partager un moment précieux avec elle, ou tout simplement de la garder dans vos pensées.


Ainsi, n'omettez pas de noter cette date spéciale dans votre agenda, et de concocter une surprise à la hauteur pour votre maman !

36 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page